Chérifa ou le serment des hommes libres

Chérifa ou le serment des hommes libres est une histoire à plusieurs dimensions : au premier plan, une belle histoire d’amour comme il peut en exister partout entre deux jeunes gens. Le second plan représente la vie dans les montagnes et les Haut-Plateaux où les Algériens luttent pour vivre au milieu de l’hostilité coloniale, situation explosive qui va engendrer le troisième tableau dont la poudre et le sang forment le décor.

L’amour et la haine, l’injustice et la révolte, la souffrance et l’espoir sont les ingrédients de ce roman qui voyage entre la fiction et la réalité historique de l’Algérie de la seconde moitié du dix-neuvième siècle.

L’amour qui brûle le cœur de Chérifa et d’Ahmed n’a d’égal que la flamme patriotique de Mokrani et de Cheikh Aheddad qui se sont révoltés contre l’injustice coloniale et qui vont faire de l’insurrection de 1871 un jalon déterminant dans l’histoire de l’Algérie contemporaine.