Le FLN – Documents et histoire (1954-1962)

Ce recueil de documents et de textes est conçu comme une suite à l'ouvrage de Gilbert Meynier, Histoire intérieure du Fln, 1954-1962 (Fayard, 2002, Casbah éditions, 2003). Destiné à tous ceux qui veulent faire le point sur le conflit franco-algérien et la gestation de l'état-Fln – selon l'expression usitée  en  Algérie –, il permet  au lecteur de les  découvrir  et  de  les évaluer par lui-même : la place de la guerre, la terreur, la vie du Fln et de l'Aln, l'attitude du peuple algérien face à l'épreuve, etc., sont présentées en toute clarté .

Le rôle du Fln est resté longtemps prisonnier des récits hagiographiques ou malveillants. Chacun sait que tout mouvement porteur d'un projet d'émancipation a besoin, souvent au prix de manipulations historiques et de désinformations, de transformer son idéal en religion en vue de susciter des dévouements et des sacrifices. Le Fln ne fait pas exception à la règle. Son  succès  a  bénéficié des souffrances infligées aux Algériens par l’armée française et engendré une vision idyllique de son action. « De part et d'autre de la Méditerranée, note Mohammed Ramdani, et non certes pour les mêmes raisons, on a assisté à la mise sous scellés, on a décrété le silence et l'oubli de peur que la sulfureuse anamnèse n'en vienne à désuturer les traumatismes, revisiter le paysage dévasté, rompre le règne de l'amnésie et forcer les relectures. »

L'état de nos connaissances a cependant progressé. « Les bouches s'ouvrent. »

Dans les années 1970, la légitimité de la cause du peuple algérien reconnue, on a commencé à prêter attention aux contradictions et aux tensions que le triomphalisme du Fln dissimulait. Des versions nouvelles de la période 1954-1962 ont vu le jour, en France plus qu'en Algérie même où, malgré des avancées, l'histoire reste « sous surveillance ». L'état des sources est devenu plus favorable aux chercheurs. Cet ouvrage en témoigne.