Mon enfance à Oran

550 DA

L’auteur de ce récit nous fait partager le souvenir vibrant de ses années d’enfance et d’adolescence à Oran qu’il quittera quelques semaines avant la proclamation de l’indépendance de l’Algérie. Avec de savoureuses anecdotes ensoleillées, Jean-Paul Morro rapporte, au fil de sa vie d’écolier puis de lycéen, son ressenti des faits marquants de l’histoire de sa famille et d’événements dramatiques dont il a été le témoin malgré lui.
« Tous réunis chez mes grands-parents, nous dégustions, le sourire aux lèvres, les traditionnelles fèves bouillies
parfumées au cumin. Je contemplais les hautes flammes de l’immense brasier rituel dont je ressentais la chaleur intense. Au fumet des grillades de brochettes et aux échos obsédants de Bambino se mêlait le crépitement innocent et joyeux des pétards, remplacé les années suivantes par les explosions des pains de plastic et les rafales des pistolets mitrailleurs.»