Mostefa LACHERAF

Mostefa Lacheraf est né le 7 mars 1917 à Sidi-Aïssa (wilaya de Msila). Diplômé de la médersa Tha’àlibiyya d’Alger et de l’université de la Sorbonne à Paris, il rejoint très tôt le mouvement nationaliste et collabore à la presse clandestine du PPA- MTLD. Arrêté en 1956 lors du détournement par les autorités françaises de l’avion qui transportait la délégation du FLN en compagnie de laquelle il effectuait le vol de Rabat à Tunis, il ne sera libéré, pour raison de santé, et placé en résidence surveillée qu’à la fin de l’année 1961. Il parvient à sortir clandestinement de France et gagne le Caire et Tunis. Membre du CNRA (Conseil national de la révolution algérienne), il participe à l’élaboration du programme de Tripoli.

Ambassadeur de carrière à partir de 1966, Mostefa Lacheraf est nommé ministre de l’Education nationale en 1977, avant de revenir à ses fonctions diplomatiques en 1979. En 1986, il prend finalement sa retraite qu’il interrompt lorsqu’en 1992, le président Boudiaf le désigne en qualité de membre du Conseil consultatif national. Mostefa Lacheraf est l’auteur d’une œuvre particulièrement dense et s’est régulièrement signalé dans la presse nationale par des études et prises de position liées à la situation en Algérie.