Auteurs

A B C D E F G H K L M N O P R S T W Y Z
José Lenzini

José Lenzini

Né à Sétif en 1943, José Lenzini est resté très attaché à l’Algérie et y revient régulièrement pour donner des conférences. Universitaire, journaliste, écrivain, il a notamment enseigné à l›École de journalisme et de communication de Marseille.

El Hadi Kemikem

Né en 1934, El Hadi Kemikem interrompt ses études secondaires pour s’engager dans les rangs de l’ALN en 1955, ce qui lui vaut d’être condamné par contumace par les autorités coloniales à 5 ans de prison.

Ali Bedrici

Ali Bedrici est né en 1951 à Taguemount El Djedid, village perché sur une colline face au Djurdjura, rattaché administrativement à la commune de Ouadhia ( Iwadhiyen). C’est à l’âge de 11 ans qu’il découvrira la Capitale 

Fethi Belkhodja

Fethi Belkhodja est né le 26 janvier 1935 à Tlemcen. Il a fréquenté l’école Décieux puis a suivi les cours de l’école des « Amis du livre ». Entré dans la vie active, en qualité de comptable, 

Chems Eddine Chitour

Le professeur émérite, Chems Eddine Chitour est ingénieur de l’École Polytechnique d’Alger et de l’Institut algérien du pétrole de Dar Beïda. Il est docteur et ingénieur de l’université d’Alger, et docteur ès sciences de l’université Jean Monnet. I

Mohand Akli Benyounes

Né le 13 novembre 1936 à Aïn el Hammam, Mohand Akli Benyounès s’engage très tôt dans le militantisme pour la cause de la libération nationale.Encore adolescent, il quitte le village natal pour la France 

Rachid Adjaoud

Né à Seddouk-centre (wilaya de Béjaïa), le 2 février 1937, dans une famille modeste, Rachid Adjaoud prend très tôt conscience de la nature du système colonial. Ayant fait ses études primaires à l’école du village et obtenu le certificat d’études primaires élémentaires en 1953

Abdenour Si Hadj Mohand

Abdenour Si Hadj Mohand est né le 17 février 1950 à Iferhounène en haute Kabylie. Issu d'une famille de huit enfants, il vit sa prime enfance dans le climat de terreur instauré par l'armée française 
Madjid Benchikh

Madjid Benchikh

Madjid Benchikh, ancien doyen de la Faculté de droit d’Alger, est professeur émérite de l’Université de Cergy-Pontoise (Paris-Val d’Oise) où il a été directeur de l’Ecole doctorale de droit et sciences humaines.

El-Hadi Baba-Ali

El-Hadi Baba-Ali, diplômé de l’Institut d’Odonto-Stomatologie de la faculté mixte de médecine et de pharmacie d’Alger, dont la carrière professionnelle est étendue sur plus de quatre décennies,
Sari Djilali

Djillali Sari

Géographe de formation, Djilali Sari a consacré durant plus de quatre décennies l’essentiel de ses recherches et publications à l’évolution de l’Algérie et du reste du Maghreb. D’autres problèmes et préoccupations majeurs accaparent de plus en plus son intérêt.

Abderrahim Sekfali

Abderrahim Sekfali, ou le « maître », comme on aimait le nommer à Jijel, né dans cette ville en  1942 et décédé en 2012,  était enseignant à la faculté des sciences humaines et sociales de l’université Mentouri de Constantine