Combat étudiants pour l'indépendance de l'Algérie

ISBN : 978-9947-62-066-3 2014, 16x24, 234 p
850 DA

UNEF-UGEMA

« Le dialogue avec l’UGEMA, même à distance, est devenu avec le Congrès de Lyon, et jusqu’à juillet 1962, le cadre de la définition des positions de l’UNEF sur le fond de la guerre d’Algérie, sa nature et son issue souhaitable et nécessaire. (...) Même si, en 1960, l’UNEF ne formulait pas le mot « indépendance », le fait de dire ce que nous disions le soit constamment en dialogue avec l’UGEMA nous proje­tait nécessairement dans cette perspective.

Il en fut ainsi pour le Congrès de Lyon parce qu’une prise de posi­tion politique claire était évidemment posée par l’UGEMA comme préalable à une reprise des relations. L’autre exigence — la nécessité de renouer d’abord les contacts avec « le Comité de liaison des orga­nisations étudiantes des pays coloniaux et nouvellement indépen­dants » —, avait un caractère surtout formel, mais aussi politique, car elle permettait de situer clairement le problème algérien dans le cadre de la décolonisation générale de l’Afrique.

Les avancées de l’UNEF sur ces sujets sont donc venues à par­tir d’une stimulation externe, celle de notre partenaire algérien, ce qui était plus que normal, nécessaire. Ces avancées et la reprise des relations avec l’UGEMA, vont naturellement propulser l’UNEF à l’avant-garde du mouvement syndical.