Ali Becherirat

Ali Becherirat est né le 6 juillet 1941 à Bensekrane (wilaya de Tlemcen). Enfant, il étudie dans une école coranique les préceptes de l’Islam et le respect de 1’être humain croyant ou non. Dès son adolescence, il prend conscience des méfaits du régime colonial en Algérie, et ses premières actions militantes contre l’injustice faite à ses compatriotes lui valent d’être arrêté et torturé à l’âge de quinze ans, dans les sinistres locaux du 2e Bureau à Aghlal (wilaya de Aïn Temouchent) puis au poste de Rocher, près de Sidi El Abdelli (w. de Tlemcen). Il rejoint l’Aln à l’âge de vingt ans.

En 1969, il quitte la vie militaire et s’inscrit à la faculté de Droit de Ben Aknoun où, de 1976 à 1977, il est chargé des travaux dirigés. De 1977 à 1985, sans bourse d’études, travaillant à mi-temps, il apprend la langue française et prépare un Dea à l’université des Sciences juridiques de Strasbourg. C’est dans cette même université qu’il soutient avec succès sa thèse de doctorat en droit en 2010.