BOUSSOUF ET LE MALG

1300 DA

La création d’un réseau de renseignement, de transmissions et d’approvisionnement en armes dans les conditions draconiennes de la plus stricte clandestinité ; la maîtrise de ses structures ; la rigueur dans la conduite de missions de la plus haute importance tant au plan militaire que politique ; l’étendue géographique de son champ d’action dans un contexte de péril multiforme, de danger de mort de tous les instants, voilà qui relève de l’exploit. L’organisation et le fonctionnement des structures de la véritable armée de l’ombre mise en place par Abdelhafid Boussouf pour prendre part au combat sur d’autres fronts figurent parmi les réussites prodigieuses de la Révolution armée algérienne qui devraient être connues de tous les citoyens. Or le secret qui a entouré le MALG dans le rôle qui a été le sien tout au long du combat libérateur, dans sa composante humaine, dans ses succès et ses échecs est resté quasiment entier malgré le nombre et la diversité des ouvrages qui lui ont été consacrés. Le mérite du livre de Dahou Ould Kablia est d’en proposer une vue de l’intérieur dans la mesure où l’auteur a occupé une place de premier plan dans la hiérarchie de l’organisation et qu’il a été à même de recueillir à la source les éléments d’information vivants qui confèrent à son ouvrage une valeur inestimable. Outre l’hommage appuyé au fondateur du MALG et aux nombreux martyrs de ce réseau héroïque, ce livre est un itinéraire de vie qui offre de nombreuses pages chargées d’émotion.