l'économie algérienne otage de la politique

300 DA
.« L'économie algérienne, otage de la politique » tente d'éclairer le lecteur sur le processus de réforme auquel l’instabilité politique et les ingérences administratives ont fait perdre la cohérence qu'il avait à son lancement en 1988. Tout en interpellant les pouvoirs publics sur la poursuite des réformes qui ont trop longtemps piétiné, l'auteur démontre que l’Algérie doit désormais compter avec le secteur privé d'où émergent des élites appelées à jouer un rôle de plus en plus important dans la société algérienne. A travers la percée du privé et la montée de nouvelles élites, Nordine GRIM a déjà mis le doigt sur les prémisses de changements systémiques qui préfigurent l'Algérien de demain.
 
Maurice Tarik Maschino
Le Monde Diplomatique.