L’Émir au-delà du temps

350 DA
Dalila Hassaïn-Daouadji est chirurgien-dentiste. Membre de la fondation de l’Émir Abdelkader, membre du « Petit lecteur », elle est l’auteure de plusieurs ouvrages dont des recueils de poésie, des romans, et des contes. Lors du sauvetage des chrétiens de Damas en 1860, la Franc-maçonnerie fut parmi les nombreuses sociétés de l’époque à lui adresser des marques d’admiration et de sympathie. L’Émir Abdelkader, avec son extraordinaire esprit d’ouverture, en parfaite concordance avec les prescriptions coraniques, s’éleva en respectant la multiplicité cultuelle et culturelle des peuples. Homme de dialogue, il eut à correspondre avec les sociétés religieuses, culturelles et politiques ; c’est cet échange épistolaire qui fut exploité ultérieurement par certaines loges maçonniques pour prétendre que l’Émir (maître et Qotb qui comptait de nombreux disciples dans le Tassawouf) était membre à part entière de la Franc-maçonnerie.
Fruit d’un long et minutieux travail de documentation et d’analyse, cet ouvrage apporte des clarifications utiles sur les tenants et les aboutissants de cette hypothèse.