La cruelle vérité

400 DA
Les mémoires de Abderrahmane Farès viennent à point nommé pour éclairer des moments importants de l'histoire récente du pays. Entre autres, les positions des élus algériens à l'Assemblée algérienne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale puis au déclenchement de la Guerre de libération nationale. On lira également avec intérêt les pages consacrées à la période transitoire – mars-juillet 1962 – et notamment celles décrivant les conditions dans lesquelles a été négocié l'accord mettant fin aux opérations meurtrières de l'OAS.