Auteurs

( A B C D E F G H I K L M N O P R S T W Y Z

François Maspéro

Né le 19 janvier 1932 à Paris, mort le 11 avril 2015 à Paris (XIe arr.) ; libraire à Paris à L’Escalier (1955-1957) puis à La Joie de Lire (1957-1974) ; éditeur, directeur des éditions François Maspero (1959-1982) ; directeur de publication des revues Partisans (1961-1972), de l’édition française de Tricontinental (1969-1971) et de L’Alternative (1979-1985) ; traducteur, journaliste et écrivain ; membre du Parti communiste (1955-1956). « Porteur de valises » durant la guerre d’Algérie au sein des réseaux Jeanson puis Curiel, notamment au sein du groupe de La Voie Communiste, en charge des évasions ; militant anticolonialiste ; membre de la Ligue communiste (1969-1973) ; membre du Tribunal Russell pour la Palestine (2009).

Olivier Le Cour Grandmaison

Olivier Le Cour Grandmaison est un politologue français né le 19 septembre 1960 à Paris.

Spécialisé dans les questions de citoyenneté sous la Révolution française et dans les questions qui ont trait à l'histoire coloniale, il est maître de conférences en science politique à l'université d'Evry Va d'Essonne et enseigne au Collège international de philosophie. Il a été l'un des premiers universitaires à rejoindre le mouvement des Indigènes de la République en 2005.

Ahmed Akkache

Né le 10 novembre 1926 à Alger ; secrétaire général des Jeunesses démocratiques (1946), membre du Comité central (1947) et du BP (1949) et du Secrétariat (1952) du PCA, en première ligne du secrétariat en 1955 ; emprisonné en 1957 et condamné en 1960.

8 octobre 2010 : décès d’Ahmed Akkache à l’âge de 84 ans.

Boualem Bessaïh

Boualem Bessaih (né en 1930 à El Bayadh et mort le 28 juillet 2016) est un homme politique, diplomate et homme de lettres algérien, plusieurs fois ministre, et ancien président du Conseil constitutionnel. Le 11 juin 2016, il est nommé par le président Bouteflika ministre d'État, conseiller spécial auprès du président de la République, représentant personnel du chef de l'État. Il meurt le 28 juillet 2016, âgé de 86 ans.

Djamel Kharchi

Né le 13 décembre 1950 à Hussein-dey (Alger), Djamal Kharchi a publié : Poésie à ciel ouvert, Enal ; Colonisation et politique d’assimilation en Algérie, Casbah-Éditions; La fureur de ressusciter, Enag ; Le rêve en héritage, Casbah-Éditions ; Poésie au long cours, Casbah-Éditions. 

Mohamed Harbi

Mohammed Harbi, né le 16 juin 1933 à El Harrouch près de Skikda, est un ancien haut fonctionnaire, historien et universitaire algérien, spécialiste de la vie politique et de l'histoire de l'Algérie, ancien membre du FLN.

Ould Kablia Dahou

Né le 4 mai 1933, de parents originaires de Mascara, Dahou Ould Kablia est bachelier en 1954. Gréviste de l’université de Toulouse où il est inscrit pour des études de droit, il retourne en 1956 à Mascara et adhère à l’organisation urbaine du FLN avant de rejoindre, début 1958, les rangs de l’ALN en wilaya V.

Abdelhamid Benhedouga

Né en 1925 dans un petit village près de Mansouriah, dans l’actuelle wilaya de Bordj Bou Arreridj, Abdelhamid Benhadouga a accédé à l’instruction d’abord au sein de sa famille, son père étant alors l’imam du village. Au terme des premières années de scolarité à l’école primaire française, il rejoint l’institut El Ketania de Constantine puis Tunis où il fait de sérieuses études littéraires à l’université Zitouna.

Corinne Chevallier

Corinne Chevallier est née et vit à Alger. En 1986 elle publie à l'O.P.U ''Les Trentes Premières années de l'Etat d'Alger-1510-1541'',  et les années suivantes, aux Editions Casbah, ''La Petite Fille du Tassili'', ''La Nuit du Corsaire'' et plusieurs romans et contes pour la jeunesse.
Passionnée par l'histoire de sa ville natale, elle poursuit ses recherches sur le passé d'Alger au XVI° siècle.

Nordine Grim

Nordine Grim est né à Azzefoun. Il est l’auteur de quatre ouvrages de référence sur l’économie algérienne : L’économie algérienne otage de la politique , Les leaders de la nouvelle économie algérienne, Algérie : l’interminable transition et Entrepreneurs, Pouvoir et Société en Algérie.
Connu pour ses contributions au quotidien El Watan et au journal électronique Algérie-Eco

Othmane Aoudjit

Autodidacte, ayant quitté l’école à l’âge de quinze ans, Othmane Aoudjit n’a pourtant pas renoncé à l’acquisition du savoir et à l’expression écrite, avouant que, depuis son enfance, la plume ne l’a jamais quitté. Un petit passage aux Beaux-arts d’Alger lui ouvre les portes du monde artistique.

Bahia Rachedi

Née dans la Mitidja, au sein d’une famille nombreuse, Bahia Rachedi a étudié à l’institut islamique puis au lycée El Feth de Blida. Contrainte de quitter l’école après le décès de son père, elle entre dans l’enseignement puis, attirée par le monde artistique