Fares

L’amour d’une mère désespérée: surmonter son impatience et attendre l’oeuvre du temps.
Je dois dire d´emblée que le récit Fares de Farida Sellal est bouleversant. Je dis bien «récit» et non «roman». Ce n´est pas une histoire, ce n´est pas une autobiographie, non plus. Mais acceptez que je sois trop sensible pour vous convaincre qu´il y a tout cela dans ce chant d´amour d´une mère pour son enfant dont le corps a perdu toute santé et dont le profond regard abîme une stérile et irrémissible douleur. L´auteur n´a pas eu recours à quelque artifice que ce soit. Pour nous émouvoir, Fadila Sellal ne s´est servie que de ce que l´on a pu savoir     d´elle, c´est-à-dire de ses dons naturels, de son expérience professionnelle et de ce que la vie lui a accordé.
 Kaddour M´HAMSADJI