La Guerre de Libération Nationale telle que je l’ai vécue

Consacrer un livre à la Guerre d’Algérie, 54 ans après le cessez-le-feu du 19 mars 1962, peut paraître inopportun, voire inutile, en raison des nombreux  travaux et témoignages d’éminents historiens et d’acteurs directs.       

Cependant, la période que nous traversons actuellement est si difficile à vivre, si dangereuse même pour notre avenir, que notre souci majeur doit viser en priorité le réveil de notre conscience, quelque peu perturbée par les désordres d’une société de consommation non maîtrisée et d’une agitation politique stérile. Un retour aux valeurs morales qui ont fait il n’y a guère longtemps la grandeur de notre peuple s’impose désormais à nous tous. 

Extrait de l’avant-propos